Chercher

24 janv. 2014

Le volontariat international une chance à pas manquer

Le volontariat international une chance à pas manquer

Pour commencer, peux-tu nous en dire plus sur toi ?

Je m’appelle Christoforos PAVLAKIS et suis originaire de Grèce. Titulaire de degrés en sciences de communication et de médias, j’ai déjà vécu en plusieurs pays européens. Au niveau du parcours professionnel, j’étais conseiller en matière de gestion de projets culturels auprès des institutions internationales, incluses la Commission européenne et la Fondation Asie- Europe.

Tu fais un volontariat international de la Francophonie  au Cambodge. Dans quelle institution tu es affecté?  Quelle est ta mission et quelles sont tes principales tâches en tant que volontaire?

Depuis novembre, je suis en mission de VIF comme assistant en charge de projets culturels au sein du Centre de ressources audiovisuelles Bophana au Cambodge.

Dans le quotidien, je travaille sur la communication et l’événementiel. Evidemment, je profite des autres activités du Centre qui est une institution avec mission de préserver l’héritage audiovisuel au pays. On projette des films sur le Cambodge, accueille des conférences, expositions et autres événements culturels qui rendent ma vie professionnelle intéressante.

Pourquoi avoir choisi d'effectuer un volontariat international et qu'est-ce qui a motivé ton départ ?

Parmi mes centres d’intérêts, c’est l’énergie de voyager dans de pays inconnus et la curiosité de découvrir de nouvelles cultures. Ayant embrassé la notion de cosmopolitisme, je trouve du plaisir aux différences entre les différentes cultures et j’ai été convaincu que l’année du volontariat  m’ apportera de nouvelles expériences, tant personnelles que professionnelles.

 Penses-tu que le Volontariat international t'apportera des opportunités pour ton développement personnel et professionnel?

Bien sûr. Partir á l’étranger est une expérience enrichissante á ne pas manquer. Le programme offre une opportunité unique á des jeunes professionnels de mettre en place leurs compétences dans un environnement professionnel, culturel si différent. Moi, je voulais á tout prix partir en Asie du Sud, si attractive pour plusieurs raisons, et ajouter une expérience á mon résumé !

Quelles sont les principales différences culturelles entre la Grèce et le Cambodge et comment les vis-tu ?

Hors de prétendre d’avoir connu totalement la culture cambodgienne, je dirais qu’on porte beaucoup d’importance á la famille et en général, les valeurs traditionnelles. Les plus âgés font l’objet d’un grand respect et sont invités á transmettre leur sagesse. Ce qui était le cas même chez moi, jusqu’á récemment. Points en commun pourraient se trouver á cette attitude ouverte vers l’autrui et l’hospitalité dont j’ai vraiment bénéficié.

Peux-tu décrire la vie cambodgienne en quelques mots?

Ici, la vie est plus simple et les rythmes plus lents qu’en Europe. Locaux et expatriés font un mélange intéressant qui se traduit en grande diversité et beaucoup d’ événements culturels dans la ville. Symbole de Phnom Penh, où je suis basé, est le tuk-tuk comme moyen de transport, et au niveau de nourriture, il y a une assez satisfaisante variété.

 

Un conseil pour les jeunes francophones ?

Soyez courageux et prenez la décision de se trouver hors de votre zone de confort. Au début, cela pourrait paraître difficile, mais ça vaut la peine!

 


Number of views (4686)

Tags: